Bonjour Connard

Le site qui vous fera dire "Bonjour Connard !"

TOUS LES JOURS
une nouvelle photo, un nouveau connard.
EVERY DAY
a new picture, a new bloody idiot.

Rendez-vous aussi sur :
      Bonjour Legendes
      Bonjour Vacances
      Bonjour Mamour




CONNARD 2011 _ ET VOICI LE TRIO GAGNANT !
Vous avez élu "Connard 2011" avec plus de 5600 votes :
CONNARD 2011 _ HERE IS THE RESULTS!
With more than 5600 votes, "Connard 2011" is:

Premier avec 331 votes
Deuxième avec 226 votes
Troisième avec 223 votes

Merci à tous pour vos votes, thank you for your votes!

01 Mar   2015
Proposé par François

Internet plus cher avant fin 2010 : A l’heure des offres low cost de Numericable et des tarifs sociaux proposés par le gouvernement (lire l’article), certains opérateurs semblent envisager sérieusement une majoration des forfaits triple-play pour consolider leurs finances.  L’idée avait fait son apparition par la voix du vice-président de Free, lors de la présentation de ses résultats financiers la semaine dernière : « Avant la fin de l’année, le prix du triple-play va monter, avait annoncé Xavier Niel. Je ne vous dis pas qu’on la suivra sur l’essentiel du parc, mais les nouveaux abonnés risquent d’être concernés » par la hausse, qui devrait avoisiner les 5 euros. Les raisons invoquées ? D’abord, la taxe sur les fournisseurs d’accès à Internet censée compenser la fin de la publicité sur France Télévisions. Ensuite, la vilaine UFC Que Choisir qui multiplie les actions contre Free.  La hausse des prix est « fixée par l’UFC », explique Niel dont on connaît la langue bien pendue. L’association de consommateurs exige, selon lui, que tous les abonnés continuent à recevoir des factures sur papier alors qu’ils « n’en veulent pas ». Une version réfutée par Alain Bazot, président de l’UFC, qui soutient que leur « seule exigence envers Free est qu’il fournisse une facture à ses clients, il n’a jamais été question de la rendre obligatoire au format papier ». L’opérateur doit simplement garantir que les clients puissent conserver l’envoi sur papier s’ils le souhaitent. « Si Free tente de trouver des excuses pour augmenter ses tarifs c’est qu’il a mal évalué son équation économique. » Et bim. L’attaque n’est cependant pas gratuite, puisque Xavier Niel venait de s’illustrer en qualifiant l’UFC d’« acteur qui fait trop parler de lui, qui est trop consumériste et qui mange un peu sur ce qu’ils font ». Chouette ambiance.  Quant à la taxe sur les FAI, officiellement attaquée par Bruxelles car elle « ne semble pas compatible avec les règles européennes », selon les propos de la commissaire européenne Viviane Reding, elle a toujours été vivement critiquée par les différents opérateurs français et par la Fédération française des télécoms (FFT), qui juge cette mesure juridiquement bancale. « Les Etats membres ne peuvent taxer les FAI pour une activité qui est autre que la leur », expliquait à Libération Yves le Mouël, directeur général de la FFT. Le président de SFR, Frank Esser, avait fait quelques calculs en 2008 et prévu que la taxe de 0,9% lui coûterait 70 millions d’euros par an, « soit l’équivalent de presque 10 % de nos investissements. » Répercuté sur le prix des forfaits, elle équivaudrait à « 14 euros par an par foyer »... soit 1,17 euros par mois. En y rajoutant le coût de l’application des lois Hadopi et Loppsi, et en prévoyant un petit coup de pouce au déploiement de la fibre optique, SFR prévoit une augmentation de ses forfaits triple-play de 5 euros par mois.  « Le projet fait l’objet d’intenses discussions au plus haut sommet de l’organigramme », selon le site ElectronLibre qui rapportait hier l’information. Pour convaincre les futurs clients de débourser 34,90 euros et les abonnés actuel de migrer vers la nouvelle formule, SFR planche sur une amélioration des services sur la prochaine « Set Top BoxTv » conçue par Wyplay : « des jeux pour toute la famille, une offre de vidéo à la demande supérieure avec de la télévision de rattrapage et des chaînes inédites, des fonctions de magnétoscope à distance, un accès au CPL, un accès multi-pièces à la télévision, et une nouvelle interface logiciel ». Une liste certes conséquente de ce qu’on ne peut pas vraiment appeler nouveautés, car comme le fait remarquer ElectronLibre, ces fonctionnalités « permettra surtout de remettre SFR au niveau de ses concurrents directs » et certaines d’entre elles débarqueront également sur les anciennes box.  Numericable, de son côté, a déjà augmenté ses tarifs de 2 euros durant l’été 2008 et privilégie actuellement une tout autre stratégie, avec une offre low-cost à 20 euros qu’essaye également Alice. En septembre 2009, Orange a ajouté 1 euro sur la plupart des factures triple-play et 5 euros sur ses offres à débit limité (comme le 512 k). (Camille Gévaudan - Libération)
Proposé par François
Internet plus cher avant fin 2010 : A l’heure des offres low cost de Numericable et des tarifs sociaux proposés par le gouvernement (lire l’article), certains opérateurs semblent envisager sérieusement une majoration des forfaits triple-play pour consolider leurs finances. L’idée avait fait son apparition par la voix du vice-président de Free, lors de la présentation de ses résultats financiers la semaine dernière : « Avant la fin de l’année, le prix du triple-play va monter, avait annoncé Xavier Niel. Je ne vous dis pas qu’on la suivra sur l’essentiel du parc, mais les nouveaux abonnés risquent d’être concernés » par la hausse, qui devrait avoisiner les 5 euros. Les raisons invoquées ? D’abord, la taxe sur les fournisseurs d’accès à Internet censée compenser la fin de la publicité sur France Télévisions. Ensuite, la vilaine UFC Que Choisir qui multiplie les actions contre Free. La hausse des prix est « fixée par l’UFC », explique Niel dont on connaît la langue bien pendue. L’association de consommateurs exige, selon lui, que tous les abonnés continuent à recevoir des factures sur papier alors qu’ils « n’en veulent pas ». Une version réfutée par Alain Bazot, président de l’UFC, qui soutient que leur « seule exigence envers Free est qu’il fournisse une facture à ses clients, il n’a jamais été question de la rendre obligatoire au format papier ». L’opérateur doit simplement garantir que les clients puissent conserver l’envoi sur papier s’ils le souhaitent. « Si Free tente de trouver des excuses pour augmenter ses tarifs c’est qu’il a mal évalué son équation économique. » Et bim. L’attaque n’est cependant pas gratuite, puisque Xavier Niel venait de s’illustrer en qualifiant l’UFC d’« acteur qui fait trop parler de lui, qui est trop consumériste et qui mange un peu sur ce qu’ils font ». Chouette ambiance. Quant à la taxe sur les FAI, officiellement attaquée par Bruxelles car elle « ne semble pas compatible avec les règles européennes », selon les propos de la commissaire européenne Viviane Reding, elle a toujours été vivement critiquée par les différents opérateurs français et par la Fédération française des télécoms (FFT), qui juge cette mesure juridiquement bancale. « Les Etats membres ne peuvent taxer les FAI pour une activité qui est autre que la leur », expliquait à Libération Yves le Mouël, directeur général de la FFT. Le président de SFR, Frank Esser, avait fait quelques calculs en 2008 et prévu que la taxe de 0,9% lui coûterait 70 millions d’euros par an, « soit l’équivalent de presque 10 % de nos investissements. » Répercuté sur le prix des forfaits, elle équivaudrait à « 14 euros par an par foyer »... soit 1,17 euros par mois. En y rajoutant le coût de l’application des lois Hadopi et Loppsi, et en prévoyant un petit coup de pouce au déploiement de la fibre optique, SFR prévoit une augmentation de ses forfaits triple-play de 5 euros par mois. « Le projet fait l’objet d’intenses discussions au plus haut sommet de l’organigramme », selon le site ElectronLibre qui rapportait hier l’information. Pour convaincre les futurs clients de débourser 34,90 euros et les abonnés actuel de migrer vers la nouvelle formule, SFR planche sur une amélioration des services sur la prochaine « Set Top BoxTv » conçue par Wyplay : « des jeux pour toute la famille, une offre de vidéo à la demande supérieure avec de la télévision de rattrapage et des chaînes inédites, des fonctions de magnétoscope à distance, un accès au CPL, un accès multi-pièces à la télévision, et une nouvelle interface logiciel ». Une liste certes conséquente de ce qu’on ne peut pas vraiment appeler nouveautés, car comme le fait remarquer ElectronLibre, ces fonctionnalités « permettra surtout de remettre SFR au niveau de ses concurrents directs » et certaines d’entre elles débarqueront également sur les anciennes box. Numericable, de son côté, a déjà augmenté ses tarifs de 2 euros durant l’été 2008 et privilégie actuellement une tout autre stratégie, avec une offre low-cost à 20 euros qu’essaye également Alice. En septembre 2009, Orange a ajouté 1 euro sur la plupart des factures triple-play et 5 euros sur ses offres à débit limité (comme le 512 k). (Camille Gévaudan - Libération)
Pas de commentaire sur cette image...

Pour ou contre ce "BonjourConnard" ?

Bookmark and Share